lundi, 26 mai 2008

Vous avez dit chers, les taxis ?



A Genève, comme partout en Suisse, les taxis ont la réputation d'être chers.
Ces quelques chiffres vous permettront d'affiner votre opinion.

Prix du taxi dans les grandes villes de Suisse et du monde :
Il suffit de se rendre sur le site de l'ASTAG pour vérifier que le prix du taxi à Genève est bien inférieur à la plupart des villes de Suisse alémanique, et dans la moyenne des villes romandes. Les salaires y sont pourtant plus élevés que la moyenne nationale.
En comparaison internationale, les taxis comme bien d'autres services, restent parmi les plus chers du monde en parfaite adéquation avec le pouvoir d'achat.

Comparer ce qui est comparable. Pouvoir d'achat et niveau de vie en Suisse :

Il est très intéressant de prendre connaissance de l'étude statistique annuelle de l'UBS sur les prix et salaires dans 70 villes du monde pour comparer ce qui est comparable.
A titre d'exemple, il sera plus cher pour un enseignant à Londres de se déplacer en taxi que pour le même professeur à Genève. Nous considérons pourtant les taxis londoniens comme particulièrement bon marchés.

Prix de revient d'une voiture moyenne. Statistiques du TCS :

Chaque année, le TCS met à jour ses statistiques de frais pour un véhicule moyen.
La plupart des clients qui prennent 2 taxis par jour, tous les jours ouvrables de l'année, ont fait leurs calculs. Ils économisent de l'argent en ne gardant qu'un véhicule privé pour la famille, les courses, les vacances, ou les visites et se rendent au travail en taxi. Le prix d'entretien et d'amortissement d'un véhicule de catégorie moyenne est d'environ 1000 francs par mois sans compter les parkings et les amendes.

Chiffre d'affaire d'un chauffeur de taxi :
En une heure de travail, un taxi peut effectuer, dans le meilleur des cas, 4 courses de 15 minutes.
Le prix moyen d'une course de taxi est de 17 francs.
Si un chauffeur encaisse 40 francs de l'heure, il est content.
La moyenne se situe aux alentours de 30 francs de chiffre d'affaire horaire.
Ces 30 francs couvriront le salaire du chauffeur, celui du patron lorsqu'il loue le taxi, les charges inhérentes au véhicule et à la centrale de diffusion de courses ainsi que les diverses taxes qui lui sont reliées.

Pierre Jenni

10:17 Publié dans Genève, taxis | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook | |

Commentaires

COINTRIN A LA PLACE DE NATIONS, 2 PERSONNES, 2 BAGAGES, 28 FRS, 1O MINUTES DE COURSE AVEC UN CONDUCTEUR IMPOLI QUI DIT A HAUTE VOIX QUE LE TRAJET EST TROP COURT MAIS QU'IL LE FAIT QUAND MÊME. AU-DELA DU PRIX, CERTAINS CONDUCTEURS SONT GROSSIERS, PEU SOURIANTS ET PARFOIS MALHONNETES...

TOUT EST UNE QUESTION D'APPRECIATION.

Écrit par : demain | lundi, 26 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour !

Et merci pour votre commentaire. En premier lieu, je partage votre colère envers ce chauffeur qui ne fait pas honneur à notre profession. Pourtant vous pourrez vérifier sur son disque tachygraphe qu'il a certainement passé une heure d'attente à l'aéroport avant de vous charger. Il a pris le risque d'une telle attente dans l'espoir déçu de ne pas tomber sur un client qui prend l'autoroute. Ce qui n'excuse absolument pas son comportement mais qui confirme les chiffres énoncés dans ma contribution. Concernant le sourire, la politesse ou l'honnêteté des chauffeurs, je reste persuadé que la plupart restent irréprochables bien qu'avec les années, le sourire tend à s'estomper. Mais est-ce inhérent au métier de taxi ?
cordialement votre

Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 26 mai 2008

Répondre à ce commentaire

merci de votre réponse.

Concernant l'heure éventuelle d'attente à l'aéroport qui pénalise les chauffeurs, une chose m'interroge. Dans n'importe quel pays du monde, on peut héler un taxi dans la rue. Genève fait figure d'exception, ce qui est étonnant pour une ville qui accueille les organisations internationales. Vieille habitude, loi l'interdisant, ou protectionnisme des compagnies de taxis ?

Un changement de procédure pourrait écourter l'attente des taxis et permettraient aux usagers de se déplacer plus rapidement.

Pourquoi ne pas intervenir dans ce sens ?

Écrit par : demain | lundi, 26 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Merci de favoriser le débat et nous permettre de mieux expliquer la profession aux lecteurs. Vous n'êtes pas le premier à faire cette remarque au sujet de la prise de taxis au vol. Je vous rassure tout de suite, aucune loi n'interdit une telle pratique et je puis vous assurer qu'un chauffeur libre s'arrêtera immanquablement si vous lui faite signe, à moins que le trafic ne le lui permette pas. En revanche, comme nous fonctionnons plutôt à la commande, il se peut qu'un chauffeur vous ait ignoré car il se rendait à l'adresse d'un client. En général, nous faisons comprendre la situation au client en simulant un appel téléphonique avec notre main, pouce à l'oreille et petit doigt vers la bouche.
Par ailleurs, il est très difficile d'optimiser l'offre de taxis en raison de situations exceptionnelles, comme certains salons à Palexpo. L'aéroport n'échappe pas à ces mouvements irréguliers et il n'est pas rare qu'après une heure d'attente il n'y ait soudain plus de taxis disponibles et une file de clients se forme. Sans ces chauffeurs, qui travaillent essentiellement avec l'aéroport et qui y retournent directement, les clients devraient attendre bien longtemps avant de pouvoir descendre en ville.
Ce sont des moments d'exception car, la plupart du temps, les clients sont servis dans les 5 minutes, ce qui est particulièrement rare en comparaison internationale.

Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 26 mai 2008

Répondre à ce commentaire

j aimerais pratique la profession de chauffeur de taxi a geneve mais je ne sais pas quel sont les demarches a effectue en sachant que je reside a lyon

Écrit par : mo | lundi, 01 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour !
Vous pouvez contacter la fédération professionnelle des taxis genevois qui organise des cours pour passer le permis de taxi. Ils vous donneront toutes les informations dont vous avez besoin.
info@fptg.ch
bonne chance !
P. Jenni

Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 01 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Que les taxis soient chers à Genève, soit, je peux comprendre , celà va avec les salaires... mais que Genève ait les Taxis les plus vieux, les plus moches, des véhicules inconfortables mal entretenus et de plus sales.... il y a une vieille Volvo qui doit dater des années 68 (et je vous assure que ce n'est pas un véhicule de collection) !

C'EST UNE HONTE !

Je me souviens qu'il y a quelques années, tous les véhicules étaient des Mercedes noires. Maintenant, si vous voyez un véhciule vieux et moche c'est un Taxi ! Les touristes sont choqués de voir des taxis aussi vieux et de petites cylindrées, dans un pays si riche !

Écrit par : Café | lundi, 01 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci pour votre coup de gueule !

Je ne peux malheureusement souscrire à vos remarques et vous encourage vivement à vérifier par vous même à quel point les taxis genevois sont parmi les plus propres et récents du monde entier. A cette fin il vous suffit de faire un tour à l'aéroport où stationnent environ 100 taxis en permanence.
Il existe bien sûr quelques rares exceptions qui reflètent surement l'originalité du chauffeur.
Quant aux Mercedes noires, bien que dans le milieu depuis plus de 50 ans, je n'en ai jamais vu à Genève. Mais peut-être faites-vous référence aux Taxicabs des années 80, voitures bleues du garage Hoffer, qui étaient de vrais chars d'assault.
Ceci dit, nous pourrions encore améliorer notre offre si le gouvernement envisageait sérieusement de collaborer avec la profession, notamment en profitant du fonds ECO 21, destiné à réduire les émissions Co2 par des incitations. Nous pourrions alors offrir les derniers véhicules hybrides disponibles sur le marché à notre clientèle qui, si l'on s'en réfère à vos remarques, devient de plus en plus exigeante.
Enfin, je ne peux que vous encourager à consommer les services des limousines. Ces véhicules devraient vous satisfaire pleinement. Le prix de la prestation risque toutefois de vous surprendre. Vous comprendrez alors à quel point tout à un prix.;-)

P. Jenni

Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 01 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Non Monsieur, je ne suis pas dingue, dans les années 70 les taxis étaient noirs avec un logo de téléphone vert ! Et que dire de cette fameuse voiture rose, qui faisait de la pub pour les preservatifs !? je ne sais pas si elle circule encore... en tous les cas ce n'est pas très glorieux. Dans la plupart des villes nous pouvons reconnaître les taxis de loin, grâce à leur couleur uniforme. Quand est-ce que Genève fera de même.

Je pense que je vais photographier les taxis genevois et vous envoyer les photos. Vous savez je voyage énormément pour mon travail et je puis vous assurer que les taxis genevois ne sont pas digne d'une ville comme Genève ! Vous savez la Suisse n'a pas l'essence la plus chère au monde... un petit effort svp et ayez des voitures récentes et confortables !

Écrit par : Café | lundi, 01 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour M.Jenni,

Je vient de reussir les examen de Taxis au mois de Mai 2009. Ma question c'est ou je dois m'adresser pour trouver une voiture en location pour faire du taxi public?

Merci d'avance de votre conseil.
Meilleures salutations.
gmetarapi@yahoo.com

Écrit par : METARAPI | vendredi, 12 juin 2009

Répondre à ce commentaire

Y'à t-il à Genève que cette fédération professionnelle des taxis Genevois pour former des chauffeurs de taxis ?, ou y'à t-il d'autre école compétente en la matière !...

Quelles sont les qualificatifs et les diplômes des formateurs de cette fédérations, sont-ils des juristes pour dispenser des cours de lois et de réglements taxi ?, sont-ils linguistes pour les cours d'anglais?, et pour la topographie ont-ils une méthodologie d'enseignement ou une pédagogie éprouvée ?

Écrit par : Benrais | mercredi, 04 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La fédération professionnelle des taxis genevois n'existe plus. Elle a été dissoute depuis quelques mois déjà. Si vous désirez passez un examen en vue de l'obtention de la carte professionnelle de chauffeur de taxis, vous avez le choix entre trois auto-écoles : M. Mauriss, auto-école des Ormeaux, M. Tran, auto-école de la Servette et Auto moto école du Léman, rue Prévost- Martin 59. Merci de vous renseigner directement auprès d'eux pour connaitre leurs qualifications et méthodes.

Écrit par : Pierre Jenni | mercredi, 04 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

J'ai travaillé, en tant qu'agent de sécurité, à gérer des espaces de parking à l'aéroport. Les chauffeurs de taxis sont très impolis et sortent facilement de leurs gonds, pour un oui ou pour un non. En tant qu'usagers, ils sont rarement de bonne humeur et sympatiques. Il est clair que leurs tarfis restent bas par rapport au pouvoir d'achat, car Genève est une ville où réside de nombreux millionnaires. Pour le citoyen moyen ou pauvre le taxi genevois est un luxe.

Je soupsonne très fortement certaines centrales télépohoniques de faire du racisme. Un jour ma femme, qui a un accent, téléphonne pour un taxis, l'opératrice lui dit qu'il y en a aucun de dispo. Je re-téléphone dans la minute, elle m'en envoie un. C'était à 5h00 du matin en semaine. Faut mieux être un homme, qui parle bien français pour avoir la chance, voir le privilège d'avoir un taxi à Genève!

Écrit par : Riro | jeudi, 05 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
En premier lieu, je tiens à vous faire part de notre dernière enquête de satisfaction auprès de la clientèle lors de laquelle les chauffeurs de taxis ont obtenu 100% de satisfaction. S'il est vrai que parfois, en raison du stress permanent que nous subissons, un chauffeur s'emporte, ces cas sont rarissimes et nos clients réguliers sont enchantés par nos services qui sont parmi les meilleurs au monde.
Concernant la mésaventure de votre femme, je tiens à vous rassurer. Si nous faisions du racisme à Genève, nous n'aurions pratiquement plus de client car notre clientèle est essentiellement étrangère. Le taxi est malheureusement toujours considéré comme un luxe par les suisses, à part ceux qui ont effectivement vérifié le cout réel de leur voiture. Il faut savoir que les taxis sont toujours en mouvement et il est fort probable que lorsque vous avez téléphoné, un taxi se soit libéré dans l'intervalle. Par ailleurs, je vous informe que toutes les conversations sont enregistrées si bien que vous pouvez à tout moment vous plaindre à la direction et écouter la bande. Je vous encourage à réitérer votre expérience afin de vérifier par vous même mes propos. Vous risquez, comme nombreux clients, de prendre gout à nos prestations qui restent très compétitives.

Écrit par : Pierre Jenni | jeudi, 05 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dîtes. Alors que d'habitude je ne prends jamais le taxi, j'ai dû, pour différents raisons, le faire plusieurs fois à Genève (même au milieu de la nuit) et le setvice a toujours été impéccable:ponctualité, amabilité, serviabilité. Satisfaction: 100%. Bravo aux taxis genevois :)!

Écrit par : andréa etter | lundi, 23 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Madame Etter,
Les mauvaises langues diront que nous sommes de vieilles connaissances...
Laissons-les causer.
Un immense merci pour ce témoignage positif. C'est tellement rare. ça fait chaud au coeur et remet les pendules à l'heure.
Mais dites-moi, que faites-vous dehors, au milieu de la nuit ? ;-)

Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 23 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Le monde est vraiment petit. L'endroit n'est toutefois pas approprié pour remémorer de vieux souvenirs, non?
Pour satisfaire votre curiosité :-) et répondre à votre question, je rentrais tard le soir d'une soirée anniversaire. Dans de tels cas, je préfère toujours prendre un taxi au lieu de me mettre au volant. Bon choix, non? Vous ne direz certainement pas le contraire...

Écrit par : a. etter | mercredi, 25 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

info@hey-taxi.com

Écrit par : Pierre Jenni | jeudi, 26 novembre 2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour.
Je voyage bcp et je suis passer pour Geneve il ya 15 jours, ma premiere fois est je peut vous rassure que le taxi de geneve ils ofre une qualite exceptionel, quand je passer une commande a l avance ils etait toujour 5 m avant, toujour propres les voiture et un sourire dans le visage. Cest vrai que parfois on peut trouver des voiture avec 15, 20 ans, mais ca reste pontuel. je eux bcp de chance je pris Mercedes S-class 500 v8 et aussi de Viano, cest le premier endroit au monde ou je vois de voiture a plus de 120 000 chf. la dernier foi que je pris le taxi le chauffeur me dissait que les prix de taxi ca ne argumentait depuis presque 15 ans cela est vrais? toute argument dans le monde est pas le taxi a geneve?
a bientot
Jorge Santos

Écrit par : Santos | dimanche, 10 février 2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur Santos,

Votre commentaire me fait chaud au coeur. En effet, comme vous avez pu le remarquer, les taxis du monde entier ont mauvaise réputation et ils sont souvent fustigés par les locaux bien qu'ils consomment rarement nos services.
Il est tout à fait vrai que les taxis genevois sont parmi les plus luxueux au monde et même si vous tombez parfois sur un véhicule de 20 ans, vous aurez l'agréable surprise de découvrir un véhicule très bien entretenu et confortable comme on ne les fait plus.
A ce propos, j'ai eu l'occasion de lire un reportage dans un journal de Dublin, où un client vantait les mérites d'un taxi genevois, une peugeot 505 de 25 ans qui était particulièrement confortable surtout en comparaison avec les véhicules d'aujourd'hui qui sont plus petits et moins gourmands, mais dont les finitions et le confort général laissent à désirer.
Encore merci pour votre témoignage. Puisse-t-il encourager d'autres utilisateurs à remettre l'église au milieu du village et quelques pendules à l'heure !

Écrit par : PIerre Jenni | dimanche, 10 février 2013

Répondre à ce commentaire

C'est problème que j'affectionne tout particulièrement.
.. Mille fois merci! Où puis-je vous envoyer un email?.

Écrit par : Micheal | vendredi, 05 juillet 2013

Répondre à ce commentaire

Je souhaite ici remercier tous les clients réguliers des services de taxi. Ceux qui savent très bien reconnaitre que nous, les chauffeurs de taxis leur rendons de bons et loyaux services à des prix qui sont bien loin d'être exagérés.
Je vous remercie également, vous nos fidèles clients pour les généreux pourboires que vous nous octroyez en compensation de notre amabilité, de nos heures d'attente ou de tout le blablabla stérile auquel nous avons droit sur ce site, dans nos véhicules ou ailleurs.
Au nom de de tous les chauffeurs consciencieux, je demande également pardon aux clients occasionnels qui choisissent de mauvaises compagnies de taxi (celles qui engagent d'exécrables chauffeurs débutants ou expérimentés pour de mercantiles raisons et qui sont responsables de tout ce tapage médiatique... Ne cherchez pas, elles sont facile à trouver).
De Grâce, ne prenez pas tous les chauffeurs en grippe, certain méritent votre respect et beaucoup vous le rendront bien.
Encore merci à tous nos clients...

Écrit par : Olivier | samedi, 03 août 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire