vendredi, 21 juin 2013

Priorisation systématique des transports publics

191610_d1a586f0.jpgN'ayant pas réussi à mettre fin à la guerre des transports dans notre canton, Mme Künzler tente la fuite en avant pour sauver sa candidature au CE en jetant de l'huile sur le feu.
Nous avons pu observer ce que la politique de priorisation des transports publics a provoqué dans notre ville. En bloquant les transports individuels (TI), c'est tout le réseau qui est paralysé.


Tous les exemples de villes qui ont réussi leur réforme en matière de mobilité se caractérisent par des axes roulants avec ondes vertes et périphériques pour les TI. Juste l'inverse du programme des Verts qui, par leur vision étriquée et intégriste, se tirent une balle dans le pied et contribuent à augmenter la pollution par la brimade systématique des automobilistes.


Cette attitude est parfaitement irresponsable et dénuée de sens à l'heure on l'on envisage le développement du Grand Genève qui prévoit une augmentation des TI d'environ 20 % d'ici 2030. A moins que, comme nous l'avons vu avec le refus de la rénovation de l'aéroport, le but des Verts soit de promouvoir la décroissance. Ce qui ne serait pas moins irresponsable, mais au moins cohérent.


Mme Künzler, qui s'exprimait hier soir à Forum répondant au journaliste, affirmait que la traversée du lac était bien prévue dans le projet Mobilités 2030. Elle se garde bien de rappeler que le financement de la Confédération n'a pas été validé et que ce n'est pas avant l'horizon 2050, au mieux, que nous verrons le début des travaux de cet ouvrage.

Et surtout pas un mot sur la traversée de la rade qui permettrait enfin de garantir le service minimal pour atteindre l'objectif louable de vider le noyau de la cité des véhicules parasitaires et enfin créer les zones de confort justement réclamées par les adeptes de la mobilité douce.


14:13 Publié dans Genève, mobilité, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |

Commentaires

L'étude citée il y a quelques jours sur la comparaison des transports entre Genève et Lausanne est une sanction pour la politique genevoise. L'opposition public-privé est une catastrophe. Je plains autant les conducteurs de bus que les automobilistes.

Sur la traversée de la rade, pas non plus de discours tranché de la part de la responsable du département. Heureusement le peuple votera. Cette traversée paraît être une évidence quand on voit les flux de circulation actuels autour du lac.

Écrit par : hommelibre | vendredi, 21 juin 2013

Et dire qu'on a donné le droit de vote aux femmes !!!

Écrit par : Corto | vendredi, 21 juin 2013

Personnellement, je suis pour la crucifixion, je veux dire, pour les automobilistes !


Mis à part ça, je comprend maintenant pourquoi, grâce à la politique des écolos qu'il devient indispensable d'acquérir un 4X4 !!!

Vivement les 6x6, parce qu'il y a des quartiers, mis à par les tanks russes, rien ne passe !

Vous avez vu la pollution monstrueuse qui s'empare des villes chinoises, et bien ce n'est pas du tout à cause des voitures, non, c'est à cause des usines à panneaux solaires que nos amis écolos font subventionner, parce qu'en Chine, les panneaux solaire photovoltaïques, ils les fabriques avec des centrales électrique qui fonctionnent au charbon et que pour fabriquer un seul panneaux solaire, il faut presque 1 mégawatt !

Si nous devions fabriquer des panneaux solaire avec de l'énergie photovoltaïque, il faudrait 3 fois plus de panneaux pour faire un panneau !

C'est à dire qu'un panneau durant sa courte vie produit moins d'électricité qu'il en faut pour être fabriqué !! presque 3 fois moins, sans parler du transport depuis la Chine et les pertes occasionnées par les onduleurs, quand-il fonctionnent !!

Plus la peine de subventionner la connerie, ça pollue pas assez !!

Bien à vous

Écrit par : Corto | vendredi, 21 juin 2013

Les commentaires sont fermés.