lundi, 28 juillet 2014

Les Libéraux votent un monopole d'Etat !

taxi-1024x598.jpgOn aura décidément tout vu en politique. Nous étions habitués aux alliances contre-nature pour créer des blocs susceptibles d'emporter des majorités, mais nous n'avions encore jamais vu des Libéraux prôner l'étatisation d'un service.


Or c'est bien ce qui s'est passé le 27 mars 2014, lorsque, après plus de deux heures de bagarres stériles, le parlement genevois a voté la loi sur les taxis qui instaure une centrale unique pour les taxis de service public.

On comprend le malaise des Libéraux qui n'ont fait que soutenir leur membre, Antoine Barde, président de la sous-commission des transports sur les taxis qui, après 3 ans d'errements, s'est rallié au projet de Monsieur Unger.

L'intervention pathétique de Jean Romain au journal de ce samedi est révélatrice.

"Non, il ne s'agit pas d'un monopole d'Etat, mais d'une délégation par l'Etat à une entité privée. En revanche si ce devait être les TPG qui devaient assurer ce contrat, alors pourrions nous parler d'une plus grande emprise de l'Etat sur ce secteur."

Monsieur Romain semble avoir oublié qu'à notre époque il n'existe pour ainsi dire plus de monopole d'Etat au sens où il l'entend. L'Etat délègue à des entités privées qui sont considérées comme des régies semi-autonomes. Des députés siègent aux Conseils d'administration.

Et c'est bien ce qui vient d'être décidé pour les taxis. Le PLR a vendu son âme pour défendre son poulain à la Commission des Transports. Il le paiera cher lorsque la population devra se prononcer lors du référendum lancé par la profession et surtout dans quelques années, lorsqu'il faudra revenir devant le législateur pour corriger une mesure d'un autre temps qui aggravera considérablement la qualité des services.

13:44 Publié dans Genève, Politique, taxis | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |

Commentaires

C'est donc bien ce que je croyais depuis le début.
Un vote pour s'assurer une place au conseil d'administration.

Elle est pas belle la vie ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | lundi, 28 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire