vendredi, 14 octobre 2016

Lex Uber

Uber-vs-Taxis1.jpgDura lex, sed lex. Le couperet est tombé. Le parlement s'est prêté à son exercice favori qui consiste à faire de la politique partisane. Sur pas moins de 80 propositions des milieux professionnels, seules 7 ont fait l'objet d'une étude, ou plutôt d'une simple discussion en Commission, sans vote à la clé. Le gouvernement entend passer en force, comme avec la police. Le parlement valide sans comprendre grand chose. Il y donc fort à parier que cette loi subira le même échec que les précédentes avec, comme à chaque fois, d'énormes dégâts collatéraux et la mise en faillite des dernières entreprises de la place.

Ci-dessous, la lettre des milieux professionnels aux députés lue en ouverture des débats du 13 octobre 2016 :

Lire la suite

09:11 Publié dans Economie, Genève, mobilité, Politique, taxis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |