Que s'est-il passé en 1996 ?

Imprimer

IMG_3554.jpegLe 9 juin 1996, soit huit ans après le plébiscite pour une traversée de la rade, le peuple refuse avec un score presque identique de près de 70% le projet d'un tunnel ou d'un pont. Je propose une analyse de ce scrutin.

Lorsqu'on prend connaissance des votes par communes, notamment en relation avec le vote de 2014, on comprend mieux la force de rejet de la ville où seul un citoyen sur quatre a dit oui. Il y a donc un basculement des mentalités qui a été acté par le gouvernement par une changement de stratégie qui consistait à développer les transports en commun (TC) et promouvoir l'autoroute de contournement ouest.

Aujourd'hui, soit 23 ans plus tard, ces projets ont été menés à bien. Pourtant, la situation s'est aggravée à tel point qu'il faut à nouveau agrandir l'autoroute de contournement et le réseau des TC qui a été très largement développé avec de nouvelles lignes de trams et qui traverseront à terme la frontière, est complètement saturé aux heures de pointe. L'absence presque totale de développement des infrastructures routières qui, au contraire, se sont vues entravées sur les grands axes par les sites propres des TC, a induit le blocage presque permanent de la ville et surtout de la moyenne ceinture qui n'est pas optimisée pour absorber le transfert des charges.

Mais la raison de cet échec tient surtout à la manière de proposer l'objet au scrutin. En demandant aux Genevois de se prononcer pour un tunnel entre le Port Noir et l'avenue de France, ou un pont plus au large, on a divisé tout le monde.

Jean de Tolédo, dans son inlassable combat avait pourtant mis en garde sur les risques de remettre en cause le résultat de 1988. Afin d'éviter cette débâcle, Me Pierre-Louis Manfrini et Me Daniel Peregrina ont suggéré de procéder avec un contre-projet indirect qui consistait à proposer au scrutin uniquement la moyenne traversée (tunnel), qui avait la faveur des initiants, tout en approuvant la solution périurbaine (pont) comme solution de réserve au cas où la moyenne traversée serait refusée par le peuple. Le Grand Conseil devait donc choisir le tunnel et le soumettre au référendum obligatoire et simultanément proposer l'alternative du pont, recommandée par les experts et le Conseil d'Etat, comme solution subsidiaire par une clause suspensive si le peuple devait rejeter le tunnel. Cette procédure de vote aurait pour effet de faire automatiquement entrer en vigueur l'autre solution, sous réserve du lancement d'un référendum.

Les opposants ont dénoncé vigoureusement ce processus peu démocratique qui obligeait quiconque refusait le tunnel de devoir implicitement accepter le pont. Le Grand Conseil, incapable de trancher dans sa séance houleuse du 15 mai 1992 a mis le Conseil d'Etat dans l'embarras. Les sept sages ont donc requis l'avis de l'ancien magistrat socialiste Bernard Ziegler qui suggéra l'équation suivante :

Projet 1 : Le peuple accepte-t-il d'ouvrir un crédit pour réaliser la traversée urbaine de la rade, allant de l'avenue de France au Port-Noir ?

Projet 2 : le peuple accepte-t-il d'ouvrir un crédit pour la traversée périurbaine ?

En cas de double oui, question subsidiaire : est-ce le projet 1 ou le projet 2 qui doit entrer en vigueur?

Le Conseil d'Etat est perplexe et mandate un troisième expert, le professeur de droit neuchâtelois Jean-François Aubert pour trancher sur la façon de voter. Ses conclusions tiennent en trois points :

- la proposition du jury d'un tunnel ou d'un pont situé sur le même trajet Reposoir-Genève-Plage n'est pas conforme à la Constitution genevoise car elle s'écarte de l'initiative populaire adoptée en 1988 qui, bien que non formulée, situait l'ouvrage entre le pont du Mont-Blanc et une ligne tirée entre l'avenue de France et la Nautique, ou le Port-Noir.

- La solution du contre-projet indirect de Mes Manfrini et Peregrina ne se heurte à aucun obstacle constitutionnel mais ne permet pas une expression complète de la volonté des citoyens.

- Le contre-projet direct de Ziegler est juste et honnête mais ne peut être considéré conforme au droit constitutionnel et législatif qu'au prix d'efforts d'interprétation avec tous les risques de recours au Tribunal fédéral.

C'est ainsi que la Conseil d'Etat s'est rallié à cet avis de droit pour donner le choix au peuple entre un tunnel et un pont avec la question subsidiaire de la préférence. L'histoire nous a montré à quel point les craintes de Jean de Tolédo étaient fondées.

Un autre élément déterminant de cet échec incombe à la solution proposée d'augmenter l'impôt sur les véhicules pour financer l'ouvrage. Comme en 1964, les Genevois refusent cette taxe qui reste pourtant inférieure à la moyenne suisse.

L'impôt sur les carburants ne rapportant plus suffisamment, le Conseil fédéral voit d'un bon oeil le principe de péage sur certains ouvrages qui a le mérite de respecter le principe de l'utilisateur payeur même s'il ne tient pas compte des effets collatéraux bénéfiques pour tous les citoyens à qui la ville est rendue.

 

Commentaires

  • Vous avez toujours le mot pour rire, Pierre. Cela dit, meme Maudet -qu`il est difficile de soupconner de gauchisme- a reconnu par ses actes que sans l`immigration les prochaines générations auraient du mal a toucher leur retraite faute de suffisamment d`actifs et donc de contribuables. Ne prenez donc pas trop gout aux salades moisies des margoulins populistes.

  • Je reconnais que l'humour n'est pas mon fort et je le regrette. Je serais très heureux de pouvoir observer ce théâtre permanent comme un terrain de jeu avec détachement comme une simple distraction.
    Mais j'observe que nos décideurs, qui ne sont que de grands enfants, s'écharpent dans une arène politique, sorte de cour de récréation pour adultes qui coûte bonbon à la collectivité et ne fait que provoquer sa fureur.
    Je n'ai plus confiance dans le travail politique et dans le système de délégation parlementaire et j'attends avec impatience une véritable démocratie directe grâce à la technologie qui ne vous permettra plus de traiter quiconque de populiste car ce sera le peuple lui-même qui parlera en son nom, ou par délégation ponctuelle choisie de sa voix qui n'a rien à voir avec le blanc seing offert à un élu pour une législature. https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie_liquide

  • Jean Jarogh@ "sans l`immigration les prochaines générations auraient du mal a toucher leur retraite faute de suffisamment d`actifs et donc de contribuables."
    Vous n'avez jamais entendu parler du système de Ponzi ? Du jeu de l'avion ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_Ponzi

    Eh bien, c'est très exactement ce que vous nous proposez. Mais je ne prétends pas avoir de solution et je m'en fous complétement. La certitude que ces chers frères humains vont s'entre-déchirer joyeusement me comble de bonheur et moi je ne vais pas me battre pour vivre le plus longtemps possible, bien au contraire...
    Les croyances infantiles de Pierre Jenni dans les nouvelles formes de démocratie me font carrément marrer. Comment peut-on être optimiste à ce point ?

  • Bon je reconnais que je suis un optimiste et je dois certainement faire preuve de naïveté en imaginant le potentiel positif de l'humain. Pourtant j'observe que nous vivons mieux aujourd'hui qu'à n'importe quel autre moment de notre histoire et partout. Ce qui suggère que nous avançons.
    Et je pars du principe que je ne serai vraiment heureux que lorsque tout le monde le sera. Ce n'est pas pour demain mais ça reste l'objectif. Je ne puis donc me réjouir du malheur des autres qui hypothèque sérieusement mon bonheur très provisoire et relatif que j'entretiens par une forme de gratitude qui peut ressembler à un optimisme béat.

  • D`accord avec vous Géo, le capitalisme de marché basé sur le profit et le mythe de la croissance a l`infini est un piege a cons planétaire et d`accord aussi que ni vous ni moi ne sommes en mesure de sauver l`humanité de ce piege a cons.

    Oui Pierre, nous vivons dans le confort mais ca a un prix: dévastation de la planete, exclusion de milliards de petits bonhommes du paradis du consumérisme et tout le cirque qui va avec: guerres, migrations massives et... les gilets jaunes.

  • Vous touchez un sujet sensible qui va bien au delà de ma modeste proposition de traverser la rade de Genève.
    Mais je veux bien entrer en matière sur cette discussion puisque je milite activement pour que nous prenions conscience de la chance que nous avons de vivre ici, en Suisse, et donc de la responsabilité que nous avons de ne pas en profiter sur le dos de quiconque.
    Quand je dis que je milite, je parle de la décision incompréhensible et potentiellement dévastatrice de la haute chambre de refuser, sans contre-projet - à deux voix près - l'initiative pour des multinationales responsables.
    Je suis scandalisé par la puissance des lobbies et l'incurie de nos élus qui mettent tout simplement en péril la réputation de notre pays, déjà passablement ébranlée par les histoires des fonds en déshérences et le blanchiment. Voire même de la neutralité et nos bons offices de médiateurs. Car en voulant bouffer à tous les râteliers, sans état d'âmes, nous risquons de payer le prix fort.

  • C`est pareil partout, Pierre (sauf peut-etre en Chine). Les multinationales sont des monstres sans cervelle incapables de voir plus loin que le bout du nez des politiciens qui se font acheter comptant ou sont piégés par un systeme électoral trop serré pour pouvoir faire du long terme. En Suisse, les politiciens sont bien moins corrompus que la moyenne mais ils sont piégés par le systeme.

  • Va pour le constat mais est-ce une raison suffisante pour baisser les bras.
    Je suis parfaitement conscient du fait que les décideurs n'en font qu'à leur tête et que notre démocratie semi-directe est un simulacre. Mais on ne va tout de même pas les laisser faire sans réagir la moindre, ou bien ?
    Nous votons prochainement sur cette initiative. Si les Suisses sont assez cons pour la refuser, je quitterai définitivement la scène pour aller cultiver mon jardin.

  • "D`accord avec vous Géo, le capitalisme de marché basé sur le profit et le mythe de la croissance a l`infini est un piege a cons planétaire"
    Je parlais du régime des retraites en Suisse et l'argument de faire entrer le plus possible d'idiots pour payer nos retraites...
    Sauf qu'il faudra plus d'idiots pour payer les retraites des premiers idiots...et qu'il n'y a plus de places sur les routes, dans les hôpitaux,etc, etc...

  • L'immigration actuelle n'est pas rentable, plus du 3/4 est entretenue par les états qui les accueilles 3 ans après leur débarquement. En Allemagne, système reconnu comme social, la très grande majorité des migrants sont à la charge des services déployés.

    Par contre, il est clair que les migrants sont plus efficaces en matière de démographie, mais ce modèle risque de finir en ghettos comme c'est le cas en France, ils s'installent dans des zones et font fuir les autochtones. Good-luck

  • C'est exactement ce que j'évoquais avec l'absence de développement des infrastructures. La traversée de la rade n'est qu'un élément de rattrapage. Tout le reste fait déjà défaut. Il faut s'inscrire à une crèche avant même de concevoir le prochain bébé. Les profs se plaignent de classes trop nombreuses, les flics sont tellement débordés par le travail administratif qu'ils n'assurent plus leur mission sur le terrain, etc. etc...

  • Nous voyonse la meme chose, Géo mais depuis des points de vue différents.

  • @Géo, suaf que c'est la gauche sensée protéger les travailleurs qui met tout en oeuvre pour favoriser l'immigration, ceux-là mêmes qui se disent "anti-capitalisme", paradoxal, non ?

  • Pas vraiment, Mark. En Allemagne par exemple, c`est l`association des grands patrons d`industrie qui avait a l`époque proposé d`accueillir des centaines de milliers de réfugiés et on peut difficilement taxer ces gens de ne pas connaitre les besoins de leur économie. Pierre Maudet non-plus ne fait pas partie des cercles marxistes...

  • "@Géo, suaf que c'est la gauche sensée protéger les travailleurs qui met tout en oeuvre pour favoriser l'immigration, ceux-là mêmes qui se disent "anti-capitalisme", paradoxal, non ?"
    Je pose une colle.

    Qui a écrit?
    « Le plus gros facteur pour l’importation d'immigrants en Europe est cet appel d’air et cette volonté d’acquérir de la force de travail bon marché. Rien n’attire plus l’invasion et rien n’est plus urgent à bloquer que cette cupidité qui exige des travailleurs bon marché… Au final, la rapacité humaine et le besoin d’augmenter leurs marges de profit chez les tenants du capital, c’est ce qu’il faut combattre et briser. »

    Réponse demain...

    PS: ce n'est ni Marx, ni Lénine, c'est quelqu'un qui est toujours vivant.

  • Les suisses ont été assez fous pour s'obliger la rts...Vous devriez être au jardinage depuis longtemps déjà...Pierre Jenni

    Cordialement bien sûr :-)

  • La donne du besoin en main d`oeuvre est néanmoins en train de changer avec l`accélération de la digitalisation-robotisation et aussi le passage a la voiture électrique dont la fabrication exige bien moins de main d`oeuvre. Tout ca ne résoud évidemment pas la quadrature du cercle, a savoir moins de main d`oeuvre, moins de contribuables et aussi moins de con-sommateurs.

  • Même les économistes de pointe s'écharpent sur le sujet et personne ne semble envisager la suite tant les repères sont bousculés. Certains parlent de taxer les robots, d'autres, de plus en plus nombreux reviennent avec un revenu de base universel. Nous vivons une époque formidable !

  • @Jean Jarogh ou JJ, si il s'agit de la même personne ?

    Je vous parlait de le gauche et vous répondez sur l'assoc des grands patrons en me disant (pas vraiment) ?

    C'est pas que je cherche à comprendre, mais avec ce genre d'explication, on va où ?

  • Autre détail, j'ai envoyé un commentaire sur l'immigration et il a certainement émigré dans les limbes de la liberté d'expression ?

  • Mark Blanker, vous avez proposé un commentaire hier qui commence par "l'immigration actuelle n'est pas rentable..."
    Si vous en avez écrit un autre il ne m'est pas parvenu. Je vous encourage à me le renvoyer.
    Je ne censure qu'exceptionnellement et parce que la Tdg m'y contraint.

  • @Mark Je répondais a votre assertion selon laquelle ce serait la Gauche qui favoriserait l`immigration. JJ ce sont mes initiales, ce n`est un secret pour personne ici.

  • @JJ, que JJ soient vos initiales, je l'avait remarqué, mais vous n'êtes pas le seul à avoir les mêmes initiales ?

    Bien sûr que c'est la gauche qui manifestait massivement pour organiser des déportations massives de pays qui ne sont pas en guerre, par exemple les millions de pakistanais et de nord-africains qui ont débarqués en Europe depuis 2014 sans parler de ceux venus dans le passé.

    L'Allemagne n'a pas finit de donner du travail à sa population héritée de la chute du mur et soudain elle se met à construire des ponts avec des états fascistes et totalitaires, c'est pas bon signe et en référence à Genève, je conseillerai vivement que ce canton se concentre plutôt sur la construction de barrières que de traversées.

  • Jolie formule pour revenir dans le sujet Mark. Mais Genève, géographiquement et historiquement est une ville pont, un lien entre le nord et le sud et la traversée des Alpes par le tunnel du Mont-Blanc.
    Je ne vois aucun inconvénient à ce que vous discutiez de migration ou de quoi que ce soit qui n'a pas de rapport avec le billet. Mais je vous avoue que je préfèrerais qu'on débatte de la pertinence de mon propos.

  • JJ&Mark Blanker@ Gauche ou droite, c'est un faux débat. Le problème est à l'échelle géologique. Quand une espèce domine trop son milieu, elle disparaît. Et c'est ainsi que nous avons du pétrole et c'est ainsi que nous allons tout droit vers le Quinternaire.
    C'est le moment de vider vos caves et de bien profiter des restes. Bon dimanche...

  • Sans vouloir vous hérisser davantage, Mark, cette facon d`accuser la Gauche de tous les maux et d`autres encore ainsi que le style de résolution des grands problemes a la "il n`y a qu`a", c`est tout ce qui me fait rigoler dans la droite populiste. Par ailleurs, il n`y a pas que les guerres qui incitent les gens a émigrer pour sauver leur peau, il y a aussi tous les cas de famine et de persécutions ethniques comme dernierement celle des Rohingyas.

  • J Jarogh, votre propos n'est pas le sujet mais comme vous y ajoutez un argument archi-faux, un correctif s'impose: "il y a aussi tous les cas de famine et de persécutions ethniques comme dernierement celle des Rohingyas"

    Les Fake news, quand vous les recyclez, ça devient du papier à mouches. Lisez les "rohingyas pour les nuls". N'a jamais été une ethnie, le mot rohingya s'écrit en minuscules (c'est un adjectif venant d'une expression arakane les désignant ainsi "tigre perdu /reférence au Bengale/ loin de son territoire). Ce sont des trans-borders par opportunisme, sans papiers, analphabètes en survival / clients papyrus si vous voulez, installés sans droits en cahuttes de bambous sur sols qui ne leur ont jamais appartenu.

    Par contre, si vous voulez parler d'ethnies génocidées forcées à migrer chez leurs voisins, fuyant famine & conflits meurtriers etc, vous avez une palette d'ethnies chassées de chez elles sur sol africain, où les chiffres des populations déplacées & en camps sont édifiants.
    Fin de ma correction du propos hors sujet de Jean Jarogh.

  • Maintenant concernant Merkel et le CDU, que dire ?

    C'est un peu comme le PLR en Suisse, depuis que les radicaux ont fait alliance avec le parti libéral, il faut tout de même se rappeler de qui on parle lorsque l'on parle des radicaux, à Genève vous devriez en savoir un bout, parce que plus anti-libéral que James Fazy (fondateur du parti radical) faut aller chercher loin pour trouver.

    Sans parler du parti Radical de gauche encore tout chaud.

  • "@Géo, suaf que c'est la gauche sensée protéger les travailleurs qui met tout en oeuvre pour favoriser l'immigration, ceux-là mêmes qui se disent "anti-capitalisme", paradoxal, non ?"
    Je pose une colle.
    Qui a écrit?
    « Le plus gros facteur pour l’importation d'immigrants en Europe est cet appel d’air et cette volonté d’acquérir de la force de travail bon marché. Rien n’attire plus l’invasion et rien n’est plus urgent à bloquer que cette cupidité qui exige des travailleurs bon marché… Au final, la rapacité humaine et le besoin d’augmenter leurs marges de profit chez les tenants du capital, c’est ce qu’il faut combattre et briser. »
    Réponse demain...

    PS: ce n'est ni Marx, ni Lénine, c'est quelqu'un qui est toujours vivant.

    PS2: posté hier soir, je constate que mon commentaire/ma question s'est égaré dans le cyberespace...

    PS3: et ce n'est pas le seul:
    "Mark Blanker, vous avez proposé un commentaire hier qui commence par "l'immigration actuelle n'est pas rentable..."
    Si vous en avez écrit un autre il ne m'est pas parvenu. Je vous encourage à me le renvoyer.
    Je ne censure qu'exceptionnellement et parce que la Tdg m'y contraint."

    PS4: alors, qui s'y colle?

  • Bof, ils disent tous à peu près la même chose. A gauche depuis Tony Blair, comme à droite depuis toujours.
    Le premier qui me vient à l'esprit, par proximité, c'est François Longchamp. La politique de Mme Merkel suggère qu'elle aussi s'est ralliée à la pensée dominante d'un libéralisme en quête d'un nouveau souffle.
    Mais bon, je préfère me circonscrire à un domaine que je connais bien, la mobilité dans notre canton. Le sujet ne vous intéresse-t-il pas plus que ça ?

  • Donc le sujet débattu ne serait qu'une fayoterie de plus à mettre sur le compte d'une droite et d'une gauche en déclin ?

  • @ Géo:
    "JJ&Mark Blanker@ Gauche ou droite, c'est un faux débat. Le problème est à l'échelle géologique. Quand une espèce domine trop son milieu, elle disparaît. Et c'est ainsi que nous avons du pétrole et c'est ainsi que nous allons tout droit vers le Quinternaire."
    C'est quoi déjà la définition du quaternaire? La prétention de notre espèce ne cesse de m'étonner.
    Pour ma part je retiens cette proposition:
    "... l'International commission on stratigraphy a[...] proposé d'étendre le Néogène jusqu'à nos jours en y incluant le Pléistocène et l'Holocène".

    A part ça, Géo n'a bien sûr que trop raison face à la pullulation de notre espèce. Quatre possibilité pour résoudre le problème: des famines, de épidémies (plus fulgurantes que le sida et ebola - des labos sont en train de s'en charger), des guerres OU une politique de décroissance des populations à l'échelle mondiale, ce qui suppose une collaboration internationale et un changement de société. Bref de passer de Homo predator à Homo sapiens. Une utopie. Dernière remarque: cette pullulation humaine est une conséquence directe d'une source d'énergie abondante et bon marché. Attendons la fin des énergies fossiles et en particulier du pétrole...

  • @Daniel, les récentes découvertes de gaz naturel et sous-entendu de nap de pétrole attenantes à ces réserves de gaz décuplent chaque décennie. Avant d'en découvrir de nouvelles, les découvertes de sites gaziers ont fait que les réserves ont centuplés depuis le début du siècle et cela, sans parler des exploitations de gaz de schiste.

  • @PJ:
    "Bof, ils disent tous à peu près la même chose. A gauche depuis Tony Blair, comme à droite depuis toujours."
    Vous en avez beaucoup entendu parler de rapacité humaine?

    "Le premier qui me vient à l'esprit, par proximité, c'est François Longchamp. La politique de Mme Merkel suggère qu'elle aussi s'est ralliée à la pensée dominante d'un libéralisme en quête d'un nouveau souffle."
    Je ne suis pas sûr que vous ayez lu après la première ligne, car l'extrait justement s'insurge contre le libéralisme.

    Alors, non, vous n'avez pas la bonne réponse.

    "Mais bon, je préfère me circonscrire à un domaine que je connais bien, la mobilité dans notre canton. Le sujet ne vous intéresse-t-il pas plus que ça ?"
    Si, beaucoup. Mais rien n'est possible avec Homo cretinus qui est prêt à passer 1h30 chaque jour dans les bouchons. Genève n'est pas faite pour les voitures. Il faut des gendarmes couchés pour faire respecter les limitations de vitesse. C'est dire. Mes "solutions": péage urbain (sauf pour les résidents, transports publics gratuits. Bonus fiscal pour ceux qui se déplacent à vélo à la force de leurs muscles. Voyez-vous, quand je vois sur des escaliers roulants des gens qui se posent et attendent d'être amenés en haut (ou en bas) sans bouger, je me dis qu'il y a quelque chose de pourri dans le mode de pensée de nos contemporains et que le jour où ils seront atteints par un cancer ou une attaque cardiaque, ils auront tout fait pour.
    C'est aussi une question d'aménagement du territoire. Le territoire a été aménagé non pour minimiser les coûts humains, mais les coûts de la marchandise.

  • Tout est lié. Si la volonté affichée de rester compétitifs dans une lutte internationale implique cette fuite en avant d'une croissance débridée, il faudra tenir compte des besoins annexes d'infrastructures et de services.
    Domaine Public nous donne un aperçu de la problématique. https://www.domainepublic.ch/articles/34781

  • Je souscris Daniel. C'est d'ailleurs le fond de mon propos. En réalisant cette traversée, nous pouvons accéder à vos souhaits par des mesures d'accompagnement contraignantes qui pourraient bien aller jusqu'au péage urbain et au TC gratuits. Sans la traversée, vous pouvez oublier.

  • MaxPlanker@ Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil jusqu'à un point inimaginable. Il s'agit d'énergies fossiles, donc limitées. Et à un moment, dans un avenir pas si lointain, tout cela va joyeusement collapser. Et il n'y a aucun doute à ce sujet. Et si la consommation des carburants fossiles continue sur le même rythme, on va assez rapidement en voir les conséquences.
    https://www.planetoscope.com/petrole/209-consommation-mondiale-de-petrole.html

    179'000 litres par seconde...86400 secondes par jour...

  • De toute manière, le CO2 sera l'une des principales resources énergétique de demain :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=15&v=vH-YZdqB_SE

    Et qui est venu investir dans ce partenariat ?

    La Chine et les USA, l'Europe continue seule dans sa déroute !

  • "sans parler des exploitations de gaz de schiste."
    Effectivement, il vaut mieux ne pas en parler. Tout a été surévalué pour attirer les capitaux, et on se rend compte maintenant que c'est complètement foireux. Sans compter les dégâts à l'environnement. Saccage de la Terre pour le profit, et pfff, même pas de profit... sauf pour certains, comme d'habitude qui ce seront sucré au passage.

    Comme pour l'histoire de la boucle CFF à Genève.

    A part ça, si la production d'énergie fossile se maintient, on pourra bientôt planter des palmiers-dattiers à Verbier et récolter des dattes.

  • "Vous vous fourrez le doigt dans l'oeil jusqu'à un point inimaginable. Il s'agit d'énergies fossiles, donc limitées."
    Encore une fois d'accord avec Géo.

  • @Géo, dites moi combien d'eau y a t-il dans la croûte terrestre ?

    Et quel pourcentage de cette eau est visible à la surface ?

  • @Géo, selon les derniers bilans concernant les réserves en gaz, on en a encore pour 300 ans et à mon avis, on a pas découvert le quart du quart des réserves existantes, mais d'ici 300 ans, j'espère qu'on sera passés à autre chose, comme je l'ai exposé dans un commentaire ci-dessus.

  • Revenons presque 2 siècles en arrière afin de vous faire comprendre certains mécanismes physiques élémentaires :

    https://www.youtube.com/watch?v=s79odgWz6BM

  • Vous êtes un brin confus, Blanker. Vous passez des HC à l'eau puis à un moteur Stirling que je ne connaissais pas, merci. De quoi voulez-vous parler au juste ? Sur les 300 ans de réserve d'HC, non. Pas au rythme actuel. L'évaluation des réserves est un acte à 100% POLITIQUE (même pas économique, parce que ceux qui balancent ces chiffres savent bien que c'est du pipeau, et donc ils préparent autre chose tout en jouant aux idiots). Il vous faut réfléchir un peu et devenir un peu critique. Mais bon, moi je l'ai déjà dit. Vous pouvez vous raconter toutes les histoires que vous voulez, je m'en contrefous. A la limite, si mes frères humains croient vos sornettes, tant mieux : ils ne se casseront la gueule que mieux ! Et plus vite et plus fort cela va collapser, meilleur cela sera...
    Rien n'est pire que les longues agonies.

  • "... à un moteur Stirling que je ne connaissais pas..."

    Étonnant, vous avez dû oublier vos cours de thermodynamique ou vous étiez aux manifs le jour où la démonstration a eu lieu. On fait bien de la physique propédeutique dans les études de géologie, non ?

  • Le problème n'est pas le CO2, de loin pas.

    Bientôt 2 milliards d'africain qui n'on n'ont aucune conscience de ce qu'est l'environnement et qui balancent des milliards de sac en PE chaque jour dans la mer et les rivières, sans parler de Fukushima et Tchernobyl qui pissent des isotopes, tout cela pendant que les Bayer et autres produisent des millions de tonnes de pesticides néonicotinoïdes que les agriculteurs subventionnés épandent chaque année.

    Et les politiques enfument les pucelles de 13 ans avec des histoires de CO2 alors qu'il est présent dans l'atmosphère à 0,04% et que la vie s'est développée avec des taux cent fois, mille fois supérieurs. En fait, plus il y a de CO2 et plus certaines formes de vies se multiplient et se développent. Et passer d'un dix-millième de CO2 en plus, qu'est-ce que ça pourrait bien changer.

    Rien qu'avec ces exemples, il n'y aura pas le dixième de la population mondiale d'ici 30 ans, sans parler des futures retombées liées aux manipulations génétiques, attendez qu'un chaînon ADN présent dans un des végétaux vendus sous vide nous renvoie au stade simiesque et ce sera la cerise.

    Concernant le CO2, la hausse de CO2 ne fait qu'augmenter la croissance des végétaux, du coup les végétaux qu'on mange sont plus gros et poussent plus.

  • Qui a remarqué le tunnel sur la merveilleuse fresque de Roland Larpin qui rend la rade aux gens et enfoui les bagnoles ?

  • Bon, Blanker = Célhia de Lavarène = Corto = Gros délire...

  • On devine le niveau, surtout après que le modérateur ait ce jour encore déclaré que :

    "Jolie formule pour revenir dans le sujet Mark. Mais Genève, géographiquement et historiquement est une ville pont, un lien entre le nord et le sud et la traversée des Alpes par le tunnel du Mont-Blanc.
    Je ne vois aucun inconvénient à ce que vous discutiez de migration ou de quoi que ce soit qui n'a pas de rapport avec le billet. Mais je vous avoue que je préfèrerais qu'on débatte de la pertinence de mon propos."

  • Ne soyez pas bete Corto. Maintenant que la memere a pitbull a du renoncer a venir répandre sa bile sur le blog du fait des délais de modération, on peut s`y retrouver entre gens civilisés sans craindre des avalanches de caca-piés-collés haineux a tout bout de champ. Cette vieille branche de Mario pourrait réapparaitre que je n`en serais pas faché.

  • "Étonnant, vous avez dû oublier vos cours de thermodynamique ou vous étiez aux manifs le jour où la démonstration a eu lieu. On fait bien de la physique propédeutique dans les études de géologie, non ?"
    Le temps des manifs était terminé depuis longtemps quand j'ai repris l'uni, en géologie...
    La physique en géologie à Neuchâtel était un vrai problème. J'ai du prendre des cours privés chez un étudiant en physique de Lausanne qui m'a dit que ce que l'on nous faisait apprendre correspondait au programme de 2ème année chez lui. Les géologues n'avaient pas droit au programme de branleurs pour étudiants en médecine. Et c'est bien dommage, parce que qui trop embrasse mal étreint...
    Vous vous aigrissez avec l'âge, Gislebert. J'espère que vous en êtes conscient...

  • « Vous vous aigrissez avec l'âge, Gislebert. J'espère que vous en êtes conscient... »

    Fichtre, venant d’un expert tel que vous, subtil observateur toujours dans la nuance, la remarque me touche profondément. Je vais y veiller, essayer de me corriger… Quant à mon âge, apprenez qu'il vous emmerde.

  • "Quant à mon âge, apprenez qu'il vous emmerde."
    Il emmerde certainement moins Géo que vous-même...
    Désolé pas pu m'en empêcher!

  • Le guide de modération? demandez-le à Géo/Corto/Patouche, sous la rubrique TOC.

  • Géo et Corto ont des choses a dire, souvent des choses intéressantes et surtout ils sont capables de pensée critique. Ca fait passer le style. Moi-meme, j`essaie de rester poli (comme la hache de pierre du meme nom) mais j`ai souvent moins a dire que Géo et Corto.

  • A en juger par les commentaires de l'un et de l'autre, c'est plutôt Géo qui me semble "aigri". Toujours irascible, bilieux, fielleux, et j'en passe et des meilleurs.
    Je ne vois pas tellement l'intérêt des jugements à l'emporte-pièce de Géo. L'absence de réflexion est bien ce qui le caractérise et cela n'apporte pas grand chose au débat. L'ennui sans doute.

  • Ah ouais ? J'aimerais bien une explication basée sur des faits. Par exemple, absence de réflexion ? Où ça ? Jugements à l'emporte-pièce ? Un exemple ?
    Le seul ici qui fait des jugements à l'emporte-pièce et sans réflexion, c'est celui qui signe "Luc"...

  • Les blogs m'apparaissent un peu comme des défouloirs.
    Je trouve extrêmement difficile de déterminer la limite de ce qui peut, ou doit, ou ne doit pas être publié.
    C'est la raison pour laquelle j'avais choisi l'option de ne pas modérer qui est bien offerte par la Tdg.
    Seulement voilà, il a suffit d'un plainte pour Jean-François Mabut me bannisse à nouveau en m'expliquant qu'il m'avait déjà fait confiance à deux reprises...
    Je ne connais pas encore les raisons qui lui ont permis de faire marche arrière, mais je n'ai plus envie de batailler avec ça.
    Je vais donc tenter de modérer et c'est pas simple. Trop souvent le débat dégénère en attaques personnelles qui n'ont plus grand chose, voire rien à voir avec le sujet.
    Je ne suis pas opposé aux digressions mais je serais ravi si ceux qui me font l'honneur de me lire et de participer à ces échanges pouvaient se retenir de titiller les autres.
    Mais je ne vais pas les censurer à la moindre agression car je pense que c'est aussi un des avantages des blogs par rapport aux autres médias que de pouvoir s'exprimer librement sans la censure d'un comité de rédaction ou que sais-je.

  • Pierre Jenni@ Le critère, ce sont les arguments. Le commentaire précédent de Luc n'est qu'un tissu d'insultes. Pourquoi le laisser passer ? Cela ne fait que rabaisser la réputation de ce blog...
    Pour ma part, j'admets toutes les critiques quand elles sont argumentées. Mais je n'en ai pas vu beaucoup en 13 ans de présence sur cette plateforme...

  • Si le critère ce sont les arguments alors on est mal. Non seulement, comme vous, je n'en ai pas vu beaucoup, mais même lorsque l'on évoque le sujet sans attaques ad hominem, je ne lis que des convictions non étayées et très rarement des faits objectifs ou vérifiables qui viendraient contrer mes propositions. Autant alors fermer les commentaires. Mais dans quel but ? Je ne tiens pas à prêcher dans une église vide.

    Je n'ai encore lu nulle part d'explications sur le potentiel de dégorgement de la ville par le projet de traversée autoroutière. Je le conteste de par mon expérience de terrain et je prétends que personne ne montera à la Pallanterie ou au Vengeron pour traverser. Ce n'est qu'un exemple à propos.

  • Cela dit, je mettrais ma main à couper que Luc n'est autre que Corto. Le monde est petit, hein...

  • De toute maniere, on ne refera pas le monde sur les blogs, alors argument ou pas, autant s`y défouler, en tout bien tout honneur of course. N`ayez pas d`illusion pour ce qui est des gros projets, Pierre. C`est une période de vaches maigres qui nous déboule dessus du fond des paturages archi-broutés.

  • Pierre, entre-noustu parles d'une censure orchestrée par Mabut et de la viabilité de ton blog, ainsi que la présence de trolls sur ton blog, tout ça en mettant tout sur le compte de "Corto".

    Dans une revue, Zemmour répond ainsi :

    Lorsque Jacques Bainville, le journaliste-historien de l’Action française, dans un livre prophétique écrit, en 1920, « Les conséquences politiques de la paix », annonça la prochaine guerre avec l’Allemagne (et tous les événements qui se déroulèrent dans les années 30, alors même que personne ne connaissait Adolf Hitler !), la gauche et tous les républicains (bobos bien pensants de l'époque) lui reprochèrent son bellicisme et sa germanophobie. Il répondit que « les républicains ont coutume de reprocher à ceux qui annoncent les événements funestes de les avoir provoqués. »

  • Pierre, je vois ta patience mais également le besoin d'exprimer des opinions sur des sujets divers, il y a un réel besoin de la population de pouvoir s'exprimer librement et c'est exactement pareil avec ton blog qu'avec les casseurs dans les manifs de gilets jaunes en France, penses-tu que le pouvoir n'est pas derrière les casseurs ?

    Vraiment ?

    Ils sont quelques centaines et les forces de l'ordres d'un pays comme la France ne serait pas arrivés à localiser et arrêter ces casseurs depuis 19 semaines ????

    Sur les blogs TDG et dans les médias c'est exactement la même chose et ce sont les "gilets jaunes" des blogs de Tamédia qui se prennent les balles, les coups de matraques et les autres violences, afin uniquement de contrôler la pensée unique !

  • Je ne vois pas trop de quoi tu parles. Suggères-tu que je suis piloté ? Ou penses-tu que je fais le jeu des décideurs en offrant une plateforme d'évacuation du trop plein ?
    Je ne fais que donner mon opinion sur des sujets qui me tiennent à coeur. Et encore, je me retiens et ne publie que l'essentiel. Selon mes critères, va sans dire.

  • Cependant, je comprend ton assiduité concernant la traversée de la rade, mais je t'avais dit que vu l'enseigne de ton blog, tu devrait plus t'exprimer sur la conduite autonome et intelligente, les véhicules comme je te l'ai dit vont très rapidement mutter et devenir des sortes de transports publics individuels !

    En tant que défenseur de ta profession et ayant dédié ce blog "hey taxi", je ne comprend pas pourquoi tu n'orientes pas le débats vers ce phénomène global qui va transformer ta profession de manière catastrophique !!

  • Pierre, je parlais de ce que tu as écris plus haut :

    "J'attends le guide de modération...

    Écrit par : Pierre Jenni | lundi, 25 mars 2019"

  • J'ai fini par me rallier aux exigences de la Tdg car je n'ai pas envie d'engager un combat pour la liberté d'expression. Si j'ai insisté si longtemps sans modérer les commentaires c'était parce que j'estimais, et j'estime toujours, que chaque intervenant devrait être responsable de ses propos. Je ne me sens ni l'autorité, ni la compétence de déterminer ce qui peut, doit, ou ne doit pas être publié.
    Je laisse ça à des types comme Mario, ou Michèle Herzog, pour ne prendre que ces exemples, qui semblent véritablement y prendre plaisir. C'est presque leur mission. Moi, je me contente de parler mobilité et taxis.

  • Je ne partage pas ton analyse sur ce point.
    D'abord je défends ce projet de traversée pour répondre à un besoin pressant et pour le bien du plus grand nombre, pas juste des taxis.
    Ensuite, comme je suis un partisan de la qualité de vie en ville, je souhaite qu'on en limite l'accès aux véhicules qui n'ont pas un besoin impératif de s'y rendre et les taxis n'en font évidemment pas partie. Bien au contraire, si l'accès est limité, ou découragé par un péage par exemple, comme à Londres, l'usage des taxis deviendra plus populaire.
    Sur la question des véhicules autonomes, je me suis déjà assez exprimé et je n'ai pas envie de me répéter. Notre métier a déjà bien changé. Nous sommes devenus des livreurs et des assistants sociaux.

  • Sur la question des véhicules, je te demande de relire tes réponses à mes commentaires, ils sont à la mesure de ta réponse dans to dernier commentaire !

    Concernant le rôle social, on peut en parler, mais c'est comme avec les automates distributeurs de billets CFF ou les caisses automatique dans les magasins Migros et Coop !

  • Comme je l'avais écrit, d'ici 5 ans, tous les véhicules vendus sur les marchés de la voiture seront équipés de systèmes de conduite autonome !!!

    Et je suis large, d'ici 3 ans ce sera déjà le cas !

  • Oui, et alors ?
    C'est pas parce que l'option est disponible que les chauffeurs vont disparaitre des véhicules.
    Et d'ici que la pratique devienne la norme, je boufferai les pissenlits par la racine.

  • Pourquoi tu te condamne de la sorte, tu vas vivre vieux et on en reparlera !

    Par contre, où il semble que tu te trompe c'est sur la vitesse à laquelle l'industrie automobile avance et compte capter la clientèle et le politique !

  • Je pense que d'ici 3 ans, Uber lance des flottes autonomes aux USA et dans d'autres pays, des véhicules électriques et sans chauffeur !

  • Qui vivra verra. Mais Uber...?! J'en doute.
    Toi qui semble branché technologie, ne vois-tu pas les applications décentralisées débarquer ?

  • "ne vois-tu pas les applications décentralisées débarquer"

    Explique-toi un peu plus ??

  • Ne me dis pas que tu ne sais pas de quoi je parle. Parce que là j'aurais tout soudain des gros doutes...
    Voici mon plus bel espoir. Ils prennent un peu de temps car la technologie n'est pas au point, mais ça va faire très fort.
    https://swarm.city/

  • Pierre, tu n'en sais rien, pas plus qu'eux, en ce qui concerne certaines intox ou pas intox, ce qui est certains, c'est que les marchés de la finance sont toujours très tendus et très inexplicables. si c'est ce que tu veux savoir !

    Concernant les normes technologiques, beaucoup cherchent à faire croire qu'ils maîtrisent certaines technologies, saches que ce que les Européens n'ont pas encore compris, c'est à dire les algorithmes "blockchain" sont depuis plus de 10 ans, complètement obsolètes !

    Regarde, si tu trouves, des infos à propos du "bluefield" !

  • Concernant "swarm-city", si une technologie merde dès le départ, elle merdera toujours !!!!!

    De ça, tu peux en être certain !!!!!!!

  • Tu dégaines un peu vite Corto. Renseigne-toi et tu comprendras que ce n'est pas Swarm City qui n'est pas prête, mais tout ce qui tourne autour de la blockchain. Je pensais que tu étais un pro du sujet...
    Pour le moment on assiste à une récupération du concept par les banques. J'en ai parlé en long et en large sur mon billet où tu t'es défoulé. http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2018/05/04/swisscom-connected-event-la-blockchain-291893.html

  • Je t'ai déjà dit x fois que les banques flippent avec le "blockchain" et qu'elles veulent toutes faire du pseudo "blockchain" contrôlable au travers de leurs serveurs, en fait, ou ils ne savent pas de quoi elles (les banques) parlent ou elles cherchent une solution hybride qui tente "d’enchaîner" le blochchain à des niveaux palpables !!

    Crois-tu qu'un banquier suisse va larguer ses milliers de milliards sur des algorithmes open-source sur la toile ????

    Tu rêves !

    Pourtant c'est le cas du bitcoin, il n'est absolument pas centraliser sur un serveurs, mais sur des (milliards) de chaines de données qui circulent dans les airs !!!

  • Relis attentivement la définition très restrictive donnée sur WIKI :

    "Une (ou un) blockchain, ou chaîne de blocs1,2, est une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle. Techniquement, il s'agit d'une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs, l'ensemble étant sécurisé par cryptographie, et formant ainsi une chaîne3. Par extension, une chaîne de blocs est une base de données distribuée qui gère une liste d'enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage ; c'est donc un registre distribué et sécurisé de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système réparti."

  • J'ai compris le principe de fonctionnement ainsi que la récupération par les banques dans un système fermé, privé qui perverti le concept. Du moins pour les puristes. Certains sont en train de plancher sur le moyen de limiter les problèmes de consommation pour que le bitcoin et ses petits frères puissent véritablement prendre leur envol.
    Pour le reste, je serais incapable de tenir une conversation sur ce sujet. Mais si tu regardes un peu ce que tentent les types de Swarm City, tu devrais être enthousiaste comme moi. C'est véritablement la fin des intermédiaires et surtout des parasites comme Uber qui se sucrent au passage sans rien offrir et en violant toutes les dispositions légales dans tous les pays.
    A part ça, je t'aime bien quand tu discutes de manière plus constructive.

  • Pierre, encore une intox, le bitcoin ne bouffe pas d'énergie, c'est un mensonge débile, si ont calcule le courant de l'ensemble des machines qui sont connectés aux algorithmes, certes c'est énorme, mais il faut savoir que ces machines ne travaillent pas uniquement pour les transmissions de la blockchain, la participation de chaque machine concernée n'est qu'un milliardième voir beaucoup moins de la consommation de ladite machine !!!

  • Bon franchement, je ne suis pas compétent. Je sais juste que le bitcoin ne représente pour le moment qu'une infime partie de toutes les transactions financières donc proportionnellement, la conso est énorme.

  • Là on est d'accord, seulement ce qui dérange, c'est que personne à cause d'un algorithme n'a le contrôle sur le fonctionnement, une sorte de "dieu" omniprésent et omniscient partagé par l'ensemble de la planète !

    Maintenant, alors l'algorithme blockchain ne faisait que garantir des authentifications/validations/non-répudiations, voilà que des séquences algorithmiques également partagées sur l'ensemble du réseau et qui sont capables de réfléchir et concocter des calculs incroyablement plus complexes et puissants que ne pourraient le faire les ordinateurs les plus puissants de la planète et cela également dans un anonymat total !!!

  • Si tu veux savoir à partir de quoi ce sont posées les bases des suites logiques qui régissent le blockchain, je peux te l'expliquer, mais malheureusement, pas publiquement !

  • Difficile de débattre dans une ville qui passe son temps à se taire !

  • Sur mon ordi, impossible de lire ton post, tout est en signes ASCII

  • Je suis dessus. Je cherche encore le moyen de fixer la bonne fonte et harmoniser avec les commentaires. Comment tu trouves ?

  • C'est mieux, mais comme je le disais, le problème c'est le manque de débat !

  • Bon, il faut comprendre que peu de gens lisent les blogs de la Tdg.
    J'en suis désolé, mais c'est un fait.
    Tiens, rien que les taxis qui se plaignent tout le temps. Je n'en vois pas un qui vient ici discuter...

  • "Bon, il faut comprendre que peu de gens lisent les blogs de la Tdg." La présence de Corto ou de ses nombreux avatars (Luc, Célhia de Lavarène, etc, etc...) n'y est peut-être pas pour rien. On se découragerait pour moins que ça et c'est bien compréhensible.

  • J'en pense rien, tu sais, lorsqu'une révolution apparaît dans la toile de la technologie, il est déjà présent et utilisé par des millions d'utilisateur avant que tu le saches !

    Les projets qui culminent actuellement n'essayent pas comme "Swarm-city" de copier une technologie déjà dépassée, je te l'ai dit, regarde plutôt en avant et essaye de trouver des infos sur le "bluefield" !

  • Je suis d'accord Géo.
    Mais...
    Parfois, comme en ce moment d'ailleurs, Corto se calme et participe de manière constructive aux débats.
    Je vais donc filtrer, puisque j'y suis contraint si je veux continuer avec ces blogs, et trier en fonction de ses états d'âme.

  • Et dire que Géo et "Corto" ont connu l'amour sans limite, voilà que mon Géo me fait une crise post divorce !!

  • Tout ce qu'on demande à Corto, c'est de se limiter à son seul pseudo. Cela suffira à rendre les blogs plus lisibles...
    Je suis absolument pour les pseudos, mais un seul par tête de pipe...

  • Qu'est-ce qu'ils ont dû balancer leurs camarades de classe, rien que des mouilleurs et des cafteurs !

    C'est comme ça que vous voulez faire de la Suisse un pays qui va se relever du déshonneur chronique qu'elle traverse ????

  • Non seulement les suisses s'écrasent comme des merdes face aux banques et aux mafieux, mais ils ont été dressés comme des clébards pour se balancer entre eux !!!

    La honte de la honte !!!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel